CONSTRUISONS SANS RADON

CONSTRUISONS SANS RADON Bourgogne Bâtiment Durable propose une formation dont le théme est INTÉGRER LE RISQUE RADON DANS LE PROJET ARCHITECTURAL NEUF ET EXISTANT

INTÉGRER LE RISQUE RADON DANS LE PROJET ARCHITECTURAL NEUF ET EXISTANT

1JOUR -8H30A 17H30 – 10 Septembre 2019 – Dijon – Bourgogne Bâtiment Durable

RENSEIGNEMENTS  lien vers Programme formation
Laurent BOITEUX | 03 80 59 59 60 |
formation@bourgogne-batiment-durable.fr
INSCRIPTION EN LIGNE
 http://formations2019.bourgogne-batiment-durable.fr/

Le radon – qu’est-ce que c’est ?

Coût socio-économique lié à la présence de radon dans les logements français :
Avec une espérance de vie à 80 ans,
le décès survient à 69 ans soit une perte de 11 ans d’années de vie
 (Anses/ABM/CSTB· étude exploratoire du coût socio-économique des polluants de l’air intérieur (CRD N°2011-CRD-11)

En France, avec l’ arrêté interministériel, publié le 12 mars 2019 au Journal officiel, sont fixées les modalités de la surveillance et de la gestion du radon dans les ERP (Etablissement Recevant du Public).:  les propriétaires de certains lieux ouverts au public (établissements d’enseignement,…) sont ainsi tenus d’en mesurer la teneur en radon.
Trois niveaux de concentration sont pris en compte :
 < 400 becquerels par mètre cube (Bq/m3), 400 à 1000  et >1000.
Ces niveaux déterminent d’éventuelles actions correctrices (simples ou d’envergure) ou encore la fermeture des lieux jusqu’à réalisation des actions.

Une réelle opportunité d’action pour les acteurs de la construction en rénovation et en neuf. Ces acteurs doivent être formés et informés.

Réglementaire

Un arrêté interministériel, publié le 12 mars 2019 au Journal officiel, fixe les modalités de la surveillance et de la gestion du radon dans certains établissements recevant du public (ERP) : les établissements d’enseignement, les crèches, les hôpitaux, les établissements médico-sociaux, les établissements thermaux et les prisons.
JORF n°0060 du 12 mars 2019  – texte n° 2 -Arrêté du 26 février 2019 relatif aux modalités de gestion du radon dans certains établissements recevant du public et de diffusion de l’information auprès des personnes qui fréquentent ces établissements

Evolutions récentes

L’OMS a publié en 2009 « WHO Handbook on indoor radiations ».

 De 1.000 Bq/m3 en 1996, considérant que le risque de cancer des poumons augmente de 16% pour 100 Bq, l’OMS recommande en 2009 le seuil de 100 Bq/m3 (France : 300 Bq/m3) et les travaux correctifs à partir de 400 Bq.

En France, le 3ème plan national d’action 2016-2019 pour la gestion du risque lié au radon a été rendu public le 26 janvier 2017 sur le site de l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) et sur le  ministère chargé de la santé. 

La stratégie de ce 3ème plan national d’action 2016-2019 pour la gestion du risque lié au radon vise prioritairement l’information du public et des principaux acteurs.

Le radon (222Rn) est un des polluants de l’air intérieur.

C’est  un  agent  cancérigène  pulmonaire  certain  chez  l’Homme  (CIRC,  1988).

 C’est un gaz radioactif naturel qui provient de la désintégration radioactive de l’uranium et du radium naturellement présents dans la croûte terrestre. En raison du manque d’étanchéité entre le sol et les bâtiments, le radon peut pénétrer dans les habitations et s’y accumuler. Le radon constitue ainsi l’un des principaux polluants de l’air intérieur et la principale source d’exposition aux rayonnements ionisants naturels en France et en Suisse.

Dans le cadre du projet interreg JURAD-BAT, des modules de formation franco-suisse allant d’1/2 jour à 2 jours seront proposés courant 2020 et leur annonce sera faite via le site www.jurad-bat.net. Ces modules aborderont les aspects pratiques et techniques de la gestion du radon dans l’existant mais aussi dans le neuf.

 A Fribourg, plus spécifiquement, nous lancerons dans le courant de l’automne/hiver un module de formation de +/- 7 jours (5 jours de formation + 2 jours d’évaluation) répondant aux exigences de la confédération suisse pour devenir consultant en radon reconnu par l’office fédéral de la santé publique.

Sources rédactionnelles : Anses, CIRC, INCa, INERIS, InVS, OMS, ORS.

https://jurad-bat.net/

Étude exploratoire du coût socio-économique des polluants de l’air intérieur
Rapport d’étude Édition scientifique
https://www.anses.fr/fr/system/files/AUT-Ra-CoutAirInterieurSHS2014.pdf

https://www.cancer-environnement.fr

Donner votre avis